Brexit 5 ans après - où en sont les entreprises?

Croyez-le ou non, cinq ans sont passés depuis le référendum sur le Brexit. Pour beaucoup de gens, ces cinq années ont semblé particulièrement longues, car les querelles sur l'accord et ses résultats ont dominé l'actualité sans discontinuer. Mais ce n'est que depuis la fin de la période de transition que l'on se rend compte de l'impact réel du Brexit.

Les perspectives pour les entreprises britanniques ne sont pas fantastiques, mais ce n'est pas non plus le pire des scénarios que beaucoup craignaient. Si certaines entreprises en ont profité pour se délocaliser (et continueront de le faire), il existe encore des avantages et des opportunités pour les entreprises britanniques et étrangères souhaitant s'implanter au Royaume-Uni.

Impacts immédiats post-Brexit

Les cinq années qui ont suivi le vote sur le Brexit ont été tumultueuses. Le vote a mis au jour de profondes divisions au Royaume-Uni, divisions qui continuent de dominer les conversations, à la fois dans les pubs et en politique. Des sondages récents suggèrent que cette répartition est restée plus ou moins la même depuis le vote, avec un nombre identique de personnes déclarant qu'elles voteraient de la même manière si elles en avaient à nouveau l'occasion. Cela pourrait être dû à l'entêtement des électeurs, paradoxe naturel de la démocratie, mais aussi au fait que de nombreuses craintes autour du Brexit ne se sont pas encore réalisées...

Après toute l'agitation autour des négociations commerciales et des différends frontaliers, l'impact le plus évident semble avoir été sur les personnes vivant et travaillant au Royaume-Uni, avec des contrôles aux frontières plus stricts et un ministère de l'Intérieur surchargé de travail créant des problèmes et beaucoup de paperasse pour les ressortissants de l'UE vivant au Royaume-Uni.

Article : Comment les entreprises européennes peuvent-elles accéder au marché britannique?

Les perturbations autour de la date de retrait ont été largement évitées grâce à une planification préalable, et des aspects tels que de petites augmentations de prix pour certains produits n'ont pas encore été remarqués. La perte de certains avantages au sein de l'UE, comme l'assurance maladie, la liberté de mouvement et l'absence de frais d'itinérance, a à peine été remarquée en raison de l'arrêt des voyages du fait de la pandémie.

Le Brexit des affaires: quel est l'impact futur?

Peu de choses ont peut-être changé pour les particuliers, mais quelle est la situation pour les entreprises ? Les principaux problèmes qui se sont posés depuis la levée des restrictions liées à la pandémie sont les difficultés auxquelles est confrontée l'industrie hôtelière. L'afflux de main-d'œuvre bon marché et extrêmement efficace en provenance d'Europe de l'Est a été interrompu depuis la fin de la liberté de circulation, et des entreprises telles que les bars, les cafés, les restaurants et les clubs doivent payer le prix fort pour tout le personnel qu'elles peuvent trouver. Cette dépense est maintenant répercutée sur les clients, certains bars facturant £5 pour une pinte de bière en raison des coûts de personnel élevés encourus après le Brexit.

Les maisons de soins et les hôpitaux ont également souffert du manque de travailleurs étrangers, et il y a un déficit de cueilleurs de fruits dans les fermes, d’éboueurs dans les services municipaux ainsi que de nettoyeurs de bureaux. Les employés venant des pays de l'UE sur lesquels on comptait pour faire la plupart des travaux lourds et sales ne sont plus sur le marché de l’emploi. Les entreprises utilisant des chauffeurs de camion pour livrer leurs marchandises ont également des difficultés à sortir leurs produits en raison du manque de chauffeurs de poids lourds qualifiés. La plupart des livraisons avaient à nouveau été effectuées par des chauffeurs qualifiés d'Europe de l'Est, dont la plupart sont maintenant rentrés dans leur pays d'origine, pour ne jamais revenir. Certaines entreprises doivent désormais payer entre £30 et £40 de l'heure aux conducteurs de poids lourds pour livrer leurs marchandises sur les routes britanniques. Ce coût sera inévitablement répercuté sur les clients finaux.

Les entreprises britanniques ont également rencontré des difficultés pour faire entrer leurs marchandises dans les pays de l'UE (et vice versa). Bien que les files d'attente massives de camions à la douane ne semblent pas s'être matérialisées, c'est peut-être parce que de nombreuses entreprises ont coupé leur branche européenne de leurs livraisons en raison de l'enfer de la paperasse et du surcoût encouru aux frontières.

Cependant, pour les entreprises étrangères souhaitant contourner les difficultés douanières ou les nouvelles entreprises souhaitant entrer sur la scène technologique londonienne, le Royaume-Uni reste un lieu attractif pour les startups. Créer une entreprise au Royaume-Uni est plus facile que presque partout dans le monde, sans parler de l'UE, tandis que le taux d'imposition des sociétés reste très compétitif. Le Royaume-Uni a également une économie de consommation avancée et extrêmement réceptive aux nouvelles idées, avec l'un des taux les plus élevés d'achats en ligne et de saturation des paiements sans contact au monde.

Article : Les avantages de la création d'une entreprise au Royaume-Uni dans un monde post-Brexit

Les entreprises qui démarrent au Royaume-Uni peuvent bénéficier de généreux visas de démarrage et de visas technologiques, et obtenir des financements auprès de diverses sources. Londres reste le plus grand hub de startups d'Europe et accueille de nombreux accélérateurs de startups, investisseurs providentiels et espaces de coworking. Les startups à Londres profitent non seulement de l'une des plus grandes villes du monde, avec toutes les commodités qu'elle a à offrir, mais aussi d'un écosystème de startups florissant, avec un penchant particulier pour la fintech.

Malgré le Brexit, le Royaume-Uni reste une solide rampe de lancement pour les entreprises et les similitudes culturelles avec les États-Unis en font un marché relativement facile à adapter, tout en restant l'une des plus grandes économies du monde. Sa taille et son développement en font également un marché concurrentiel, ce qui signifie que si vous pouvez y arriver ici, vous y arriverez n'importe où.

Brexit : problèmes récurrents

Cela dit, certains problèmes liés au Brexit n'ont pas encore été résolus et d'autres pourraient ne jamais disparaître. Le commerce devrait se fluidifier avec le temps, mais au moment où nous écrivons ce blog, les retards dus à la charge administrative supplémentaire sont toujours pénalisants pour certaines entreprises. Les entreprises de l'UE n'étant plus en mesure de garantir la fraîcheur et la qualité des achats, la vente de produits sensibles au facteur temps tels que le poisson et les produits frais a été entravée, entraînant une baisse des prix de gros pour les vendeurs britanniques.

Les effets globaux sur le secteur financier restent également à établir. Le Royaume-Uni a perdu une grande partie de l'accès direct dont il disposait aux services financiers de l'UE et, par conséquent, de nombreuses banques et sociétés financières ont déplacé leurs actifs et leurs bureaux de Londres vers des villes comme Paris, Francfort et Amsterdam.

Alors que la City de Londres reste la capitale financière de facto de l'Europe, Amsterdam a battu Londres pour devenir le plus grand centre d'échange d'actions d'Europe en janvier (bien que Londres ait depuis regagné cette couronne.)
Le problème de l’attraction des talents n’est pas non plus résolu. L'attitude quelque peu hostile du gouvernement actuel envers les migrants diffère radicalement de la politique précédente de libre circulation, et de nombreux citoyens de l'UE ont signalé des difficultés à voyager vers et depuis le Royaume-Uni. Le gouvernement n'a pas encore rectifié ces problèmes ou compensé en ouvrant des visas à davantage de travailleurs du reste du monde, ce que les chefs d'entreprise demandent pour atténuer les pénuries de personnel.

Cinq ans après le vote, il y a évidemment moins d’incertitudes par rapport aux effets du Brexit. Bien qu'il soit difficile de voir de nombreux effets positifs, les effets négatifs n'ont pas non plus été aussi drastiques que prévu, et le Royaume-Uni reste un marché majeur et important. La question pour les startups est de savoir si s'installer au Royaume-Uni aujourd'hui est un facteur limitant, compte tenu des avantages d'être dans l'UE.

En tant qu'expert européen de création d’entreprises, Euro Start Entreprises est parfaitement positionné pour vous aider à démarrer ou développer votre entreprise partout en Europe, en Asie et en Amérique. Que vous soyez attiré par la familiarité du marché britannique ou l'infrastructure financière de l'UE, nous sommes là pour vous aider. Lisez nos guides gratuits ci-dessous sur la création d'entreprise en Royaume-Uni ou en Irlande pour en savoir plus sur ces deux nations leaders pour les entreprises européennes, ou contactez-nous dès aujourd'hui pour une consultation sur mesure : soit via notre page de contact, soit en appelant notre équipe au +33 (0) 1 53 57 49 10.

Télécharger notre guide sur la création de société au Royaume-Uni

Tout ce qu’il faut savoir sur la création d'une entreprise dans l'une des principales destinations pour les affaires dans le monde

Invalid Input

Invalid Input

Invalid Input

Invalid Input

Invalid Input

Télécharger notre guide gratuit sur la creation de société en Irlande

Tout ce qu’il faut savoir sur la création d'une entreprise dans l'une des principales destinations pour les affaires dans le monde

Invalid Input

Invalid Input

Invalid Input

Invalid Input

Invalid Input