Bienvenue

Bienvenue

Welcome

Appelez-nous: UK: 0044 (0) 203 445 0916
FRANCE: 0033 (0) 1 53 57 49 10

Trump : nouvelle donne pour le commerce international?

Trump nouvelle donne pour le commerce internationalAvec la promesse de Donald Trump de supprimer l'accord commercial du Partenariat Trans Pacifique (TPP) en janvier, il semble que les industries mondiales d'exportation et d'importation devront se préparer à nouveau au changement.

Tout comme le Royaume-Uni s'efforce de renégocier les accords commerciaux avec les pays de l'UE après le vote du Brexit, les 11 pays qui faisaient partie de l'accord TPP auront également du pain sur la planche maintenant que Trump a décidé de laisser tomber le partenariat.

Le président sortant Obama a mis en place l'accord entre les États-Unis, le Japon, la Malaisie, le Vietnam, Singapour, Brunei, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada, le Mexique, le Chili et le Pérou, qui représentent 40% de l'économie mondiale. Mais l'accord n'a pas encore été ratifié par le Congrès. Durant sa campagne électorale Trump a promis de protéger les emplois et les industries américaines ; il semble donc peu probable que le partenariat soit mis en place dans un futur proche.

Mais pour les entrepreneurs et les entreprises au sein des pays concerné par le TPP (tout comme, parallèlement, les entreprises britanniques touchées par le vote sur le Brexit), tout n'est pas perdu. La façon simple de contourner cette difficulté commerciale consiste à créer une entreprise dans le pays dans lequel vous souhaitez commercer.

A lire aussi : Brexit: Comment déménager votre entreprise en France

Il est assez simple de créer sa société dans la plupart des pays européens. Pour autant, chaque pays a ses avantages et ses procédures A l’inverse, les entrepreneurs semblent plus prudents quand il s’agit de mettre en place une structure aux USA notamment du fait des questions épineuses du numéro EIN, du visa et du compte en banque.

En raison des mesures de sécurité renforcées après la tragédie du 11 septembre, l'ouverture d'un compte bancaire aux États-Unis est beaucoup plus complexe que par le passé et vous devrez remplir plus de formulaires et produire plus de justificatifs d’identité. Et avant de pouvoir commencer l’ouverture de compte, vous aurez besoin d'un numéro d'identification de l'employeur (EIN) qui est un identifiant fiscal. Prenez garde aux sites Web illégaux qui proposent des offres bon marché avec l'ouverture des comptes bancaires sans EIN ; vous vous retrouverez à payer pour rien.

A lire aussi: Comment ouvrir une entreprise aux États-Unis

Les Etats les plus populaires en termes d’ouverture de sociétés sont le Delaware et la Californie. Le Delaware est particulièrement intéressant pour les entrepreneurs étrangers, car il n'y a pas d'impôt sur les sociétés à condition que vous n'ayez pas d’activité commerciale au Delaware. Vous pouvez de fait enregistrer votre entreprise au Delaware, avoir de l’activité dans un autre État (ou même un autre pays !) et ne pas payer d’impôt sur les sociétés au Delaware.

Si vous n'êtes pas sûr des formalités à effectuer pour la création d'une succursale ou d’une société à l'étranger, que ce soit aux États-Unis ou en Europe, si la paperasserie n’est pas votre fort ou si les barrières linguistiques ou les implications fiscales et comptables vous freinent, prenez conseil auprès d’un spécialiste de la création de société.

Pour plus d'informations sur la création des sociétés aux États-Unis, ainsi que sur les comptes bancaires, les numéros EIN et les visas, veuillez nous contacter au +33 (0) 1 53 57 49 10 ou nous envoyer un email à partir de notre page de contact.

Photo © Americanspirit | Dreamstime.com - LAS VEGAS, NV - DECEMBER 15: Republican Presidential Frontrunner Donald J. Trump Holds Hand Over Heart At CNN Republican President Photo

back to top
Euro Start Entreprises SARL au capital de 8 000 Euros enregistrée au Registre de Commerce de Paris sous le numéro 500 820 410.
250 bis Boulevard Saint-Germain, 75007, Paris, France.
Tel : (France) 00 33 (0) 1 53 57 49 10
Tel: (UK) 0044 (0) 203 445 0916
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.